Nouvelles

Pour l’anniversaire de l’Accord sur la santé, c’est le temps pour des engagements fédéraux

Le 31 mars marque l’anniversaire de l’expiration de l’Accord sur la santé, une entente fédérale-provinciale. Le SCFP se joint à la Coalition canadienne de la santé pour exiger que le gouvernement assure l’application de la Loi canadienne sur la santé, et renouvelle l’Accord sur la santé.

Dans une lettre destinée à la ministre fédérale de la Santé, Jane Philpott, la CCS affirme : « Nous vous écrivons, aujourd’hui, pour vous demander avec instance, ainsi qu’au gouvernement fédéral, de respecter les valeurs canadiennes relatives aux soins de santé, valeurs fondées sur le besoin et non sur la capacité à payer, et de mettre en application la Loi canadienne sur la santé. Nous voulons que vous assuriez un financement fédéral équitable des dépenses de santé des provinces et des territoires pour la durée d’un accord de dix ans, et que ce financement soit lié aux normes nationales. »

La lettre exige également de stopper la privatisation et la surfacturation, et prône un régime public, complet et cohérent pour les médicaments.

Dans le plus récent budget fédéral, aucune somme n’a été annoncée pour un nouvel Accord sur la santé, ou pour d’autres initiatives comme les soins à domicile ou la réduction des coûts des médicaments. Le SCFP avait préalablement soulevé des inquiétudes suite aux engagements très faibles sortant de la rencontre des ministres fédéral et provinciaux de la Santé, en janvier.

Il n’est jamais trop tard pour faire respecter vos droits !

Face à une situation qui vous semble douteuse :
-Exigez une facture détaillée
-Informez-vous de la légalité des frais facturés auprès du Collège des médecins du Québec au http://www.cmq.org/fr/nous-joindre.aspx
-Portez plainte auprès du Collège des médecins si un médecin vous a facturé de manière illégale ou abusive
-Partagez votre expérience en l’inscrivant sur le registre des frais illégaux, ccpsc.qc.ca/fr/registre